La Fraternité Saint-Pierre expulsée du diocèse de Dijon par Mgr Minnerath



En septembre prochain, la FSSP, après 23 ans de présence à Dijon et en Côte d’or, est contrainte d’abandonner 300 fidèles et de quitter Dijon. A ce jour la FSSP n’a toujours pas été reçue par l’Évêque ! 

Voici la lettre d’information transmise au paroissiens de Dijon afin d’expliquer la décision inexplicable de Monseigneur Roland MINNERATH. “Chers fidèles,

Les mots qui me viennent à l’esprit ces jours-ci sont les paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ citant le prophète Zacharie : « Je frapperai le pasteur, et les brebis du troupeau seront dispersées » (Mt 26, 31). Voici donc ce qui menace notre communauté suite à la décision récente de notre archevêque de chasser la Fraternité Saint-Pierre du diocèse de Dijon après vingt-trois ans de présence au service des fidèles attachés à la messe traditionnelle. Pendant toutes ces années, des prêtres de la Fraternité Saint-Pierre se sont relayés à Dijon pour vous permettre d’assister à la messe quotidiennement, de recevoir les sacrements facilement, d’avoir des cours de catéchisme selon la pédagogie de la FSSP et donnés par des prêtres, nous avons pu développer des activités pour tous les âges afin de constituer une communauté vivante et paisible au sein de l’archidiocèse de Dijon. Et tout cela pourrait disparaître d’un trait de plume ? Sans aucune concertation ?

De notre côté, le supérieur de district de France de la FSSP, M. l’abbé Benoît Paul-Joseph a demandé un rendez-vous avec Mgr Roland Minnerath et nous exposerons les raisons de notre incompréhension et de notre blessure face à une décision qui nous paraît profondément injuste. Il n’en demeure pas moins que vous êtes, chers fidèles, les plus lésés dans cette affaire où vous serez les principales victimes de ce changement de régime : vous n’aurez plus tous les services que vous rendait la FSSP et la solution diocésaine reste toujours précaire puisqu’elle dépend du bon vouloir d’un ou deux prêtres diocésains qui ont déjà la charge d’une autre paroisse et qui n’en peuvent déjà mais. De plus, la FSSP permet à votre communauté de garder une unité entre ses membres malgré la diversité des pasteurs qui ont œuvré à la maison natale de saint Bernard. Il vous revient donc de faire connaître votre détresse selon les moyens appropriés pour trouver une solution pacifique pour le bien de tous.

Ce qui nous menace est donc la division – entre nous ou ce qui serait pire avec le diocèse – puisque les pasteurs sont frappés. Ne nous laissons donc pas troubler par l’esprit du mauvais qui sème la zizanie dans les cœurs. Sachons donc rester unis pour présenter un front fort et pour pouvoir surmonter cette épreuve qui nous afflige tout en nous souvenant de l’avertissement de l’apôtre saint Paul : « N’ayez de dettes envers personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime le prochain accomplit toute la Loi » (Rom 13).

En ce mois de juin traditionnellement consacré au Sacré-Cœur, je vous invite à prier tous les jours les litanies du Sacré-Cœur aux intentions de notre communauté.

Abbé Roch Perrel, supérieur

Les fidèles ont créé une page Facebook et interpellent l’évêque :


Comments

Popular Posts